jeudi 15 août 2013

Imaginez... les blondes vraiment moins intelligentes

Messieurs, Mesdames, Bonjour.

Aujourd’hui je teste un nouveau concept d’article. L’idée est de partir d’une fausse nouvelle sortie de mon esprit et d’écrire un article de journal fictif en me basant sur cette fausse nouvelle. Vous pourrez trouver ces textes dans la rubrique qui portera le nom de ce concept « imaginez… ». Bien sûr n'y voyez aucune autre attaque que celle de mon cerveau malade, je ne veux blesser personne et mes propos ne sont pas là pour ça. Cela étant dit:


 Les blondes moins intelligentes que les autres femmes. 


Les scientifiques du MTI ont longtemps hésité à publier les résultats de leurs expériences et pour cause, elles confirment l’un des plus vieux préjugés au monde. Selon une étude datant du début de cette année, les femmes ayant des cheveux de couleur blonde ont des capacités cognitives plus réduites que les autres.

Un impacte important sur le marché du travail.

Les entreprises ayant pris note de cette étude n’ont pas encore annoncé de remaniement dans ce sens, mais les milieux concerné sont inquiet. « Les blondes ne seront plus engagées pour les plus hauts postes, c’est une catastrophe. Les scientifiques ont livré les résultats d’une étude en sachant qu’ils allaient mener à une discrimination, c’est inacceptable » nous confie Anne-Marie Ducailloux, membre du syndicat des travailleuses suisse (STS). L'université ayant mené l'étude, le Massachusetts Institute of Technology, rétorque quant à lui que la démarche est purement scientifique.

Des mesures de contrôle annoncées .

« C’est une révélation majeur, nous devrons nous adapter en conséquence » a déclaré Ueli Maurer ce matin lors d'une conférence de presse. Des rumeurs circulent déjà dans les couloirs du palais fédéral sur l’introduction d’une mention « couleur des cheveux » sur les passeports, cartes d’identité et permis Suisse. « Le problème sera de déterminer où se situe la limite des capacités des blondes et de savoir si une femme se teint les cheveux » ajoute encore le président.

Des problèmes internationaux

Selon des sources proches des hautes sphères européennes, une possible exclusion des pays scandinave est envisagée. La chancelière allemande Angela Merkel ne s’est pas prononcée sur le sujet depuis les révélations du MIT. Les femen ont quant à elle changé de direction, appelant leurs partisantes à mettre en avant leurs atouts physiques plutôt que mental.

A Ploutch !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire