samedi 16 mars 2013

Habemus Pas Moi

Mes bien chers Frères, Mes bien chères Soeur, Bonjour !


Malgré mon goût prononcé pour athéisme, je vous en ai déjà fait part ici-même, les élections de pape me fascinent. D’une part par leur rareté, c’est la deuxième que je vis en vingt ans, mais aussi par ce qu’elles représentent. En effet, on élit un chef à la tête de l’église catholique. Et bien voilà mon sujet : l’église. Dans toutes les religions, ce qui me dérange le plus est sans doute leur organe directionnelle, leur porte-parole, leur façade. Alors oui, j’entends d’ici certain d’entre vous chausser leurs gants de troll ou de grand défenseur de la religion, prêt à défendre leur position dans un débat qui risquerait bien d’atteindre le point Godwin une heure après la publication de mon post. Permettez moi, amis réactifs, de vous arrêtez ici et de tuer ce débat stérile dans l’œuf. Mon propos ici n’attaque pas, ou bien trop légèrement, vos croyances et votre religion ; je m’attaque ici à l’église, organe bien moins réactif et compréhensif que vous.

dimanche 3 mars 2013

Empereur cavalier

Bande de petits fous, Bande de petites folles, Grunt !

J'ai déjà parlé de la normalité et vous connaissez mon penchant, mon admiration, pour la folie. Voilà donc quelques raisons pour lesquelles le groupe qui est à l'origine de l'album dont je vais vous parler me plaît tant. Le parcours de cette troupe est aussi tordu que l'imaginaire de ses membres: le leader et seul membre fixe est suisse, fondé à Barcelone le groupe est basé, quand il n'est pas en tournée, à Berlin, il compte vingt membres en son sein et près d'une dizaine de nationalité y sont présentes. Bref, ce groupe et cet album sont tarés, mais surtout bons. Messieurs dames, voici Bonaparte et leur album  My Horse Likes You !