mercredi 27 janvier 2010

A quoi

Lecteurs, Lectrices, Hey!
Dans mes activités de gymnasien (outre l'impro la psychologie, la philosophie, etc.) j'ai écris un texte pour la revue littéraire de mon gymnase (Auguste Piccard). Ce texte je l'ai fait avec deux amies de la manière suivante: nous avons tout les trois écrit un certain nombre de "À quoi tu penses?" puis nous avons choisi les meilleurs de chacun avant de les mettre en commun. Je voulais donc vous faire partager certains de mes "À quoi tu penses?" dont quelque uns d'entres eux n'ont pas présenté pour la revue.

mercredi 20 janvier 2010

Soyons sérieux

Les rigolos, Les Rigolotes, Haha!
Je dois bien avouez que dans les derniers mois j'ai eu des moments assez difficiles...mais heureusement j'avais à portée de main un chose capable de me faire oublier mes soucis: l'humour. En effet je me suis "retranché" dans les sagas mp3 (dons je vous parlerai peut-être dans un prochain article) qui m'ont fait (sou)rire. C'est donc après plusieurs heures de saga que je me suis rendu compte d'une chose qui, jusque là, m'avait échappée: nous ne rions que par moquerie! Prenez les blagues qui vous font le plus rire...elles sont méchantes! Les blague sur les blondes, les belges, les altistes, etc. sont elles aussi basées sur la moquerie et la stupidité (fondée ou non) du sujet. Donc nous pouvons dire que le rire est méchant. Dans ce cas les personnes se voyant comme "justes" ne devrait pas rire alors que tout le monde le fait. D'après moi la conclusion et une phrase que j'aime beaucoup: "C'est si bon d'être méchant".

A Ploutch!

Ps: MOUAHAHAHAHAHAHAHAH!

samedi 16 janvier 2010

LE retour!

Les Amis, Les Amies Salut!
Nouvelles couleurs, nouveau nom, oui, je suis de retour. C'est après plusieurs semaines de réflexion que je me suis rendu compte de ce qui m'empêchait d'écrire. En fait c'est le même problème qui me bloquait pour l'impro: je me complique trop! "A vouloir trop en faire, l'improvisateur sait qu'il risque de se perdre" dit Christophe Tournier dans son livre "Manuel d'Improvisation théâtrale". Je me suis donc demandé quel serait le sujet sur lequel je pourrais écrire et il en est naturellement ressortit que le sujet en question et celui dont je vous parle ici. Rester simple... c'est pas si facile que ce que l'on croit! Il faut se convaincre que les gens de seront pas lésés par un sujet banal, qu'on est capable d'écrire sur un sujet banal et qu'on a un sujet banal. Le paradoxe c'est que "banal" est presque péjoratif dans le langage courant mais n'oublions pas que banal veut aussi dire, au sens figuré, à la portée de tout le monde. Un article banal intéressera donc plus de gens qu'un article compliqué et pointu! Ce principe s'applique à d'autre domaine. Prenez par exemple la musique, les beatles n'avait pas un musique compliquée loin de là, mais ils ont eut un immense succès! Donc voilà c'est sur cet article banal bien que farfelu (ça devient une habitude) que je vous laisse!

A Ploutch!