mercredi 29 juillet 2009

Rêve(s)

Rêveurs, Rêveuses, Bonsoir.
Aujourd'hui je me suis fait une petite réflexion sur les rêves (ceux que nous faisons et ceux pour qui on ferait tout). Les deux sortes de rêves sont intimement lié. En effet qui n'a jamais rêvé de vivre son rêve?(et oui ça marche dans les deux sens!) Alors bien sur les rêves, ceux que l'on espère, varie d'un être humain à un autre et une personne laisserait bien passer quelque chose de banal qui ne le serait pas du tout pour une autre! Il y a encore ceux que l'on atteindra jamais. Mais il y a aussi les rêves qui se réalisent sur le moment présent, sans qu'on ait rien demandé! En général c'est ce genre de rêve dont on a le plus envie, au fond de nous. C'est alors que je me faisait cette réflexion que je me suis rendu compte que mes seuls rêves était des rêve peu ambitieux et qui faisait parti de ceux là...Malheureusement ces rêves on deux tranchants car ils sont faciles à atteindre mais une fois atteint plus rien ne motive! Pire encore, si on ne les réalise pas alors que des gens proche y arrive sans aucune difficultés ou qu'on en a l'occasion on en vient à se réveiller le matin après en avoir rêvé et à ce dire "merde ça paraît si facile alors pour quoi j'y arrive pas?". Le sentiment qui s'en dégage est le même qu'ici: la frustration.
Alors à quoi bon rêver si c'est pour être déçus?
Sur ces paroles qui ne sont, je vous l'accorde, pas super joyeuses je vous dis...
A Ploutch!

samedi 25 juillet 2009

Oh mon dieu!

Croyants, Croyantes, Ou pas, Bonsoir.
Et voilà, encore un article à la con qui parle que de moi (quand on a plus d'idée pour le monde extérieur...). Il y a quelques semaine j'ai émis, dans une discussions avec mes parents, l'idée de faire annuler mon baptême ce qui a provoqué, comme peut être chez vous, une vive réaction. S'en est suivi une discussion animée dans la quelle j'ai exposé à mes parents des arguments que je vais partager avec vous (si je ne voulais pas paraître égoïste je dirais que vous pourriez les utiliser dans le cas où vous auriez la même discussion mais ce n'est pas le cas).
Premièrement je me défini comme un libre penseur ("La libre-pensée ou libre pensée (expression attribuée à Victor Hugo dans un discours de 1850) est l'attitude philosophique consistant à refuser tout dogmatisme, religieux ou autre, et à ne se fier qu'à sa raison (rationalisme).Parmi les libres-penseurs on trouve des athées, des agnostiques et des rationalistes.")
Cela étant dis je peux exposé mon idée:
-Je suis d'accord avec certaines idées ou valeurs véhiculée par l'église mais je ne suis pas d'accord avec l'utilisation qu'elle en fait. "Alors pourquoi veux tu faire annuler ton baptême si tu es d'accord avec ces idées?" J'entends d'ici la question. Pour y répondre prenons un exemple facile à comprendre...vous êtes actionnaire d'une entreprise qui produit du métal et vous avez le choix de cautionner deux utilisation, la première est une fabrication d'armes et la deuxième est une fabrication de vélos. Le fond, la matière première, la base est la même mais l'utilisation est bien différente! Et pour ceux qui trouve l'utilisation de cet exemple trop extrême sachez qu'il ne l'est pas tant!
Voilà je crois que j'ai dis ce que j'avais à dire et j'espère que cela vous aura fait réfléchir, marrer, rager, bref réagir!
A Ploutch!

mercredi 15 juillet 2009

Joyeux Anniversaire

Fidèles, Fidèles, Bonjours.
On fête deux choses là: Le 1mois du blog et le dixième poste...alors évidemment les deux sont déjà dépassé mais c'est l'intention qui compte non? Alors mon intention là voilà:

C'est un dessin d'un lutin (que j'ai fait moi même) qui fait la fête parce que ça m'embêtait de fêter ça tout seul
A Ploutch!

vendredi 10 juillet 2009

On the rail again

Globetrotteur, Globetrotteuse, Bonjour.
Me voilà de retour d'un week-end en plein milieu de la semaine. Durant ces deux jours j'ai fait le tour de la Suisse avec une amie, Jeanne, dont vous trouverez le blog ici. Nous sommes donc passé par Genève, Berne, Bâle, Zurich (nous avons dormi à l'aéroport de Zurich), Lucerne, Bellinzone, Lugano, Locarno et Montreux. C'est donc avec une bonne humeur visible sur nos visage que nous avons attaqué ce long périple. Une fois dans le train DSi, livre de boulet, MP3 et jeux de cartes étaient nos occupations principales. À Genève nous avons fait nos premières photos "touristes" plier de rire devant le jet d'eau de Genève. Le beau temps n'était pas vraiment de la partie mais nous n'y portions pas vraiment attention vu que nous restions qu'une heure ou deux dans la ville (le temps de prendre un chocolat chaud qui coûte la peaux des fesses). Après ça nous avons repris le train comme pour fuir le mauvais temps. Dans le train je me suis mis à jouer à pokémon version platine et, maladroit comme je suis, en voyant un marin dans mon jeu je lui adresse un "bonjour le gros monsieur" sans me rendre compte qu'un homme enrobé passait à côté de moi à ce moment. Heureusement il n'a rien entendu et la seule chose qui s'en suivit fut un fou rire sans fin. Une fois à Berne nous avons cherché le palais fédéral où siège nos sept (enfin six maintenant que gros pif(<= surnom sans méchanceté) n'est plus là) amis qui nous dirigent. Là-bas de petits enfants se "baignaient" dans/sur la fontaine de la place fédérale. Une fois de plus après avoir fait nos photos nous somme repartis. Ce n'est que une fois à cent mètres de la gare que nous avons remarqué que nous avions loupé notre train. Mais heureusement le hasard fait bien les chose car, vingt minutes plus tard, nous avons pu prendre un train bien mieux que les ICN suisse: un ICE allemand!!! (oui je sais ça a rien d'extraordinaire mais il faut bien que j'anime mon poste). Après un voyage où Jeanne a mangé un grapefruit très bruyamment (parce que ça se mange bruyamment, un pamplemousse), ce qui m'a rendu hilare, et où je lui ai appris à jouer à la pomme, nous sommes arrivés à Bâle. Là-bas nous avons cherché la fosse aux ours mais le temps que nous y arrivions la pluie c'était invitée donc pas d'ours. Nous étions à nouveau sur les rails (d'où le nom de mon article). Puis ce fut Zurich. Là bas nous marchions dans la rue et nous avons vu un petit endroit avec des fleur et une peluche. J'ai alors dis à ma compagne de voyage "eh t'as vu? y a dû avoir un gamin qui c'est fait renverser par une voiture." Nous nous sommes donc approcher du mémorial improvisé dans un silence lourd pour y voir les photos de la victime. C'est alors que nous avons vu les photos...de Micheal Jackson! Encore une fois nous étions pliés de rire sous le regard incompréhensif des passant. Après cette partie de franche rigolade nous somme allés manger (j'ai honte) au Macdonald où nous sommes rester un long moment car notre train arrivait plusieurs heures plus tard. Ensuite nous avons attendu dans la salle d'attente de la gare de Zurich en regardant les écrans remplis d'information sur les train...passionnant! À l'aéroport de Zürich nous avons fait connaissance avec le lieu où nous allions passé la nuit. Les bancs étant tous occupés nous nous somme couché sur le sol. Vers les quatre heure du mat un nettoyeur nous a demandé d'aller ailleurs car il devait nettoyer le sol. S'en suivit une longue heure d'attente avant de reprendre le train pour Lucerne. Le froid et la pluie étaient présent à Lucerne et, cherchant le chaud, nous somme montés dans un bus au hasard. Nous avons aussi déjeuner dans la salle d'attente de la gare où les radiateur marchaient à plein puissance (en Juillet). Heureusement quelques heures plus tard nous sommes arrivé à Bellinzone où le soleil brillait! Après la capitale du Tessin nous avons visité Lugano puis Locarno. La fatigue nous a empêché de faire quoi que ce soit d'intéressant ou de drôle. Après tout cela nous avons pris le train en direction de Domodossola puis de Montreux. Puis ce fut la fin du voyage.
A Ploutch!

samedi 4 juillet 2009

À quoi ça sert on est tous morts...

Bloggeurs, Bloggeuses, Bonsoir.
Un petit mot sur l'utilité de se blog.
Dans le fond il est comme touts les blogs un moyen thérapeutique camouflé ou comme facebook un moyen d'obliger les autres à s'intéresser à nous. Mais sachez une chose: je ne regrette jamais mes articles et je les écris en une fois! Ils n'ont pas de rapport entre eux et les sujets sont choisis au hasard. Cela donne parfois des messages courts et sans intérêt mais ce n'est que pour vous qu'ils n'ont pas d'intérêt car pour moi ils sont très utiles ...ou pas
A ploutch